Journalisme et fétichisme : les « marchés financiers »

Crises financières, déficits budgétaires, inquiétudes européennes, rigueur… L’agitation dans les pages économiques de la presse écrite est révélatrice de la manière dont les questions économiques et sociales sont traitées par les médias. Entre humanisation des marchés et légitimation du discours libéral, retour sur quinze jours de frénésie médiatique et de langue automatique.

(lire la suite de l'article sur le site d'Acrimed)

zp8497586rq

« Crise des dettes » ? « Notre hymne à la rigueur », par les experts médiatiques

Est-ce parce que l’économie, la finance et la dette publique sont des sujets trop complexes pour les journalistes économiques ? On n’ose le croire… Est-ce parce qu’ils ont besoin de la caution d’autorités que eux-même consacrent ? Ce serait étrange… Est-ce parce que les experts qu’ils consultent donnent du poids à ce qu’ils pensent déjà ? Ce serait déroutant… Toujours est-il que les médias dominants donnent la parole à des « experts » qui chantent en chœur, en dépit de quelques voix dissonantes et de quelques fausses notes, la même chansonnette.

(Lire la suite de l'article sur le site d'Acrimed)

zp8497586rq

Taxer les riches ? Quelle riche idée !

Mercredi 17 août, les médias français ont eu vent d’une idée révolutionnaire : taxer les riches pour réduire le déficit public. Il fallait y penser. Et il fallait que ce soient les premiers intéressés qui y pensent pour que les grands médias s’en fassent l’écho et y trouvent un quelconque intérêt. Quelle riche idée, quand ce sont des riches qui la suggèrent… à des médias brutalement réveillés.

(Lire l'article original sur le site d'Acrimed)

zp8497586rq

Cynisme : Le Figaro Magazine réduit les impôts pour faire face à l’endettement !

Sur la question des dettes publiques il est difficile d’être plus sévère que Le Figaro et Le Figaro Magazine qui titrent jour après jour ou semaine après semaine sur la gabegie budgétaire, sur l’État dispendieux et sur « Les folles dépenses de nos élus » (Le Figaro, 15 octobre 2011). Et en bon patriote soucieux de l’intérêt général, Le Figaro Magazine du 21 octobre n’est pas avare de conseils lumineux pour rétablir la situation du pays : inciter les particuliers très particuliers qui lisent cet élégant hebdomadaire à payer moins d’impôts.

how to increase penile size

zp8497586rq