Interpellation par le CAC 38 Vienne Pays rhodanien

Interpellation des candidat-e-s aux Législatives par le Collectif Audit citoyen des Pays viennois et rhodanien : 8ème circonscription de l’Isère et 11ème circonscription du Rhône.

Lettre d’interpellation

Réponses des candidat-e-s :

Dans la 8ème circonscription de l’Isère :

Dans la 11ème circonscription du Rhône :

 

Réponses des candidat-e-s aux Législatives pour la 8ème circonscription de l’Isère et la 11ème du Rhône.

A noter que le candidat du Rassemblement pour l’initiative citoyenne (RIC) de la 11ème du Rhône et celui du Mouvement écologiste indépendant (MEI) de la 8ème de l’Isère n’ont pas apporté de réponses à nos questions (voir détail de leur réponse ci-dessus).

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) de la 11ème du Rhône nous a envoyé le tract distribué pour sa campagne (voir également ci-dessus).

Le candidat du Parti socialiste de la 8ème de l’Isère a quant à lui choisi de répondre dans un courrier libre (également ci-dessus, en trois parties).

Ne figurent ci-dessous que les seules réponses à nos questions.

 

  • Si vous êtes élu-e, vous aurez à vous prononcer sur le mécanisme européen de solidarité (MES) et sur le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’union européenne et monétaire (TSCG). A l’assemblée nationale, voterez-vous pour ou contre ces dispositions ?

Front de Gauche (8ème) : CONTRE, sans aucun doute.

Parti socialiste (11ème) : Tel qu’il est proposé, une austérité généralisée, il ne répond pas à la crise. On ne peut pas se contenter d’une proposition qui bloque toute nouvelle initiative économique notamment la mise en œuvre de la transition écologique qui est, entre autre, une initiative d’avenir et une source d’emplois. François Hollande propose à ses partenaires un nouveau « pacte de responsabilité de gouvernance et de croissance » pour sortir de la crise et de la spirale de l’austérité qui, nous le constatons, dans les pays les plus touchés par la crise n’est pas la réponse adéquate. Les marchés n’ont d’ailleurs pas été rassurés par les mesures d’austérité prises en Grèce ou en Espagne, pour ne citer que ces deux pays. Il y a d’autres solutions notamment le rachat de tout ou parti des titres de la dette des Etats par la banque centrale européenne, la création d’euro-obligations…

 

  • Serez-vous pour ou contre l’augmentation de la TVA (TVA sociale) ?

Front de Gauche (8ème) : CONTRE

Parti socialiste (11ème) : J’y suis opposée car l’augmentation de la TVA ne peut que faire baisser un peu plus le pouvoir d’achat des Français, touchant ainsi les plus démuni(e)s.

 

  • Serez-vous pour ou contre la création d’une banque publique d’investissement ? Selon vous, la banque de France pourrait-elle jouer ce rôle ?

Front de Gauche (8ème) : Nous sommes pour la création d’un pôle publique financier et la transformation des missions et de la gouvernance de la Banque de France.

Parti socialiste (11ème) : J’y suis favorable en y introduisant une forte dimension régionale, en encourageant l’innovation vers la mise en œuvre de la transition écologique et vers les PME et en soutenant des projet qui s’inscrivent dans l’économie sociale et solidaire.

 

  • Approuverez-vous ou non la séparation des activités bancaires de dépôt et d’investissement ?

Front de Gauche (8ème) : OUI, nous souhaitons même l’imposer.

Parti socialiste (11ème) : OUI à la séparation des deux activités bancaires : banque de dépôts et banque d’investissement.

 

  • A quelle-s mesure-s serez-vous favorable pour lutter contre les paradis fiscaux ?

Front de Gauche (8ème) : En interdisant les ventes de gré à gré, les ventes à découvert et les produits spécifiques et en bloquant les échanges de capitaux avec les paradis fiscaux.

Parti socialiste (11ème) : Saisies immédiates des montants déposés et redéploiement de ces fonds, avec des règles précises, vers les populations les plus démunies, vers les PME, vers l’éducation dans les pays les plus pauvres et où les enfants ne sont pas scolarisés. Les propositions d’utilisations de ces fonds ne sont pas limitées.

 

  • Etes-vous favorable à la réalisation d’un véritable audit de la dette publique : analyse de ses causes et mécanismes, appréciation de sa légitimité (conformité à l’intérêt général) ?

Front de Gauche (8ème) : Nous sommes favorables à tout ce qui permettra de réprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers.

Parti socialiste (11ème) : C’est la condition de base pour mettre en œuvre le redressement des finances de la France afin d’éviter les errements du passe.

 

  • Bien que cela ne soit pas de la compétence de la seule assemblée nationale, êtes-vous favorable à un changement de statut de la BCE, lui permettant de prêter directement aux états à taux faible ?

Front de Gauche (8ème) : OUI, mille fois OUI.

Parti socialiste (11ème) : Oui, mais les conditions des prêts aux Etat doivent êtres assorties d’un audit préalable d’une grande rigueur notamment quant à l’utilisation de ces fonds et le suivi de ce prêt.

 

Réponse du candidat du Parti socialiste de la 8ème circonscription de l’Isère :

 

Les commentaires sont fermés.