Interpellation du CAC Pays Basque nord

Le cac Pays Basque Nord a  tenu une conférence de presse le 23 mai 2012 pour annoncer l’interpellation des candidats aux législatives des 3 circonscriptions du Pays Basque Nord (soit quelques 42 candidats) sur la dette publique et le pacte budgétaire :

Bayonne, le 5 juin 2012,

Le collectif Pays Basque Nord a interpellé les candidats(1) des 3 circonscriptionsSeulement dix-huit candidats ont répondu et nous prenons acte de l’absence de réponse des candidats du Centre, d’EAJ-PNB, du Front de Gauche, de l’UMP et de deux candidats du PS. 

Les dix-huit candidats(2)  qui nous ont répondu appartiennent à Alliance Écologie Indépendante (AEI), au mouvement Économie Basée sur les Ressources-la Transition (EBR-T), à Europe Écologie Les Verts-Eusko Alkartasuna (EELV-EA), à Euskal Herria Bai (EH bai), à Lutte Ouvrière (LO), au Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), au Parti Pirate (PP), au Parti Socialiste (PS) et un sans étiquette (SE).

Les réponses données par les candidats et le secrétaire national d’AEI n’étant pas argumentées, il nous a été impossible de définir le fil conducteur de leur point de vue politique ; celles du candidat d’EBR-T souhaitant radicalement un monde sans monnaie et celles des candidats de LO ne pensant pas les élections changent quoi que ce soit et étant opposés à tout traité et référendum  nous ont paru inadaptées à la formulation que nous avons choisie.

Tous les autres sauf le candidat sans étiquette et celle du PP, estiment que la dette est illégitime en totalité (EH bai et NPA) ou en partie (EELV-EA et PS) et donc souhaitent un audit de la dette pour ces candidats (mais à titre personnel pour celle du PS) avec une participation des citoyens pour EELV-EA, EH bai et NPA. La candidate du PP trouve la dette publique injuste mais légitimée et souhaite un audit sans participation citoyenne.

Le candidat sans étiquette souhaite que les banques privées continuent d’assurer leur mission auprès des collectivités territoriales et que le parlement assume sa mission de contrôle sans participation des citoyens ni pour l’audit ni pour la ratification du Traité dit Pacte budgétaire.

Les candidats du NPA refusent tous de payer les dettes des prêts toxiques. Opposés à la logique capitaliste, ils sont favorables à une déprivatisation du secteur bancaire soit par nationalisation, soit par socialisation comme l’envisage EH bai qui veut par ailleurs que les banques ayant consenti des prêts soient jugés pour tromperie. Pour les candidats EH bai et du PS, la Banque Centrale Européenne doit financer les collectivités locales par des prêts à 1%.

Les candidates d’EELV-EA et celle du PS estiment qu’un pôle d’assistance peut être efficace avec une participation citoyenne, les premières envisagent une solidarité nationale pour régler la question des prêts toxiques.

Les candidats d’EELV-EA, d’EH bai, du NPA, du PP et du PS sont tous hostiles à la forme actuelle du Traité et ils estiment indispensable une  consultation citoyenne ou un référendum sur cette question (toujours à titre personnelle pour la candidate du PS).

Les candidats d’EELV-EA, d’EH bai, du NPA jugent inutile toute forme de renégociation mais plutôt une refonte totale de ce traité pour certains, nous vous renvoyons à leur réponses.

Le collectif rappelle les alternatives qu’il propose : Sortir l’Europe de la mainmise des marchés par une véritable solidarité européenne, en sortant le financement public des marchés financiers, en mettant les banques au service de la société, en désarmant les marchés financiers et en lançant une révolution fiscale. Pour cela une rénovation démocratique complète est nécessaire en rejetant le Pacte budgétaire et en engageant un processus démocratique d’élaboration d’un nouveau traité européen (cf tract ci-joint).

(1)4ème circonscription :

Thierry Buisson

AEI

Jean Lassalle

Centre

Paco Arizmendi

EAJ-PNB

Alice Leiciagueçahar

EELV-EA

Anita Lopepe

EH bai

Robert Bareille

FG

Berthe Ratsimba

LO

Eric Pétetin

MOC

Pedro Carrasquedo

NPA

François Maitia

PS

Marc Oxibar

UMP

5ème circonscription :

Alexa Hilaire

AEI

Pascal Lesellier

DLR

Stéphane Bernard

EBR-T

Marie-Ange Thébaud

EELV-EA

Laurence Hardouin

EH bai

Bernadette Lavigne

FG

Jacques Veunac

Centre

Danièle Hubert

LO

Serge Nogues

NPA

Colette Capdevielle

PS

Jean-Baptiste Mortalena

SE

Jean Grenet

UMP

6ème circonscription :

Christophe Lepretre

AEI

Marie Contraires

Centre

Jean-François Zunzarren

DVD

Jean Tellechea

EAJ-PNB

Philippe Etcheverry

EELV-EA

Peio Etcheverry-Ainchart

EH bai

Yvette Debarbieux

FG

Michèle Noulibos

LO

Sylvie Laplace

NPA

Sophie Hautenauve

Parti pirate

Sylviane Alaux

PS

Michel Lamarque

SE

Michèle Alliot-Marie

UMP

(2) pour la 4ème circonscription : Alice Leiciagueçahar EELV-EA, Anita Lopepe EH bai, Pedro Carrasquedo NPA, Thierry Buisson AEI

pour la 5ème circonscription : Alexa Hilaire AEI, Stéphane Bernard EBR-T, Marie-Ange Thébaud EELV- EA, Laurence Hardouin EH bai, Serge Nogues NPA, Colette Capdevielle PS

pour la 6ème circonscription : Christophe Lepretre AEI, Peio Etcheverry-Ainchart EH bai, Sylvie Laplace NPA, Michel Lamarque SE, Sophie Hautenauve PP

pour les candidats des trois circonscriptions :  Frédéric Steinbauer, porte parole LO des PA, Jean-Marc Governatori, secrétaire national d’AEI

___Le Collectif citoyen contre les dettes publiques illégitimes___


 …à diffuser largement…à diffuser largement…à diffuser largement…à diffuser largement…à diffuser largement…

Premiers membres du collectif local : Attac Pays Basque, Bizi!, CGT Cheminots Hendaye, CGT Educ’action 64, FSU 64

et soutiens : Association Pixso, Batasuna, Eliane Pibouleau-Blain (Conseillère Municipale d’ Opposition de Gauche à Bayonne), Estuaire Adour Errobi-Europe Ecologie Les Verts, des indigné-e-s, LAB, NPA, Parti de Gauche, Marche Paris 2012


voir les signataires du collectif national

 

Les commentaires sont fermés.