23 juin 2012 : Rencontre nationale des collectifs d’audit citoyen

Samedi 23 juin se tiendront à Paris les Assises des collectifs d’audit citoyen, plus de 7 mois après le lancement du collectif, dont l’appel a rassemblé plus de 60000 signataires et débouché sur la formation de 150 collectifs locaux dans toute la France.

Le matin de (9h à 12h environ), les collectifs locaux se réuniront à la Bourse du travail (29 boulevard du Temple) pour faire le point sur la mobilisation et discuter des perspectives : tribunal européen de la dette fin 2012, suites de l’audit des collectivités locales, travail d’expertise citoyenne, mobilisation contre le Pacte budgétaire, actions de solidarité européenne…

L’après-midi (de 14h à 17h environ), deux tables rondes grand public se tiendront à la salle Eugène Hénaff, la première sur le collectif, l’audit et ses perspectives (avec Christiane Marty, Damien Millet et Thomas Coutrot), et la seconde sur le Pacte budgétaire, avec les économistes atterrés (avec les économistes atterrés Dany Lang, Henri Sterdyniak et Esther Jeffers).

Cette journée militante et festive se conclura par un grand meeting de solidarité avec le peuple grec à la rotonde de Stalingrad (vers 18h), avec des interventions de militants grecs mobilisés contre l’austérité de musiciens et d’artistes (dont Frédéric Lordon, Aurélie Trouvé, Pierre Khalfa, Christophe Alévèque et Stathis Kouvelakis – à confirmer).

Les militants des collectifs locaux sont invités à venir à Paris le 23 juin pour participer à cette grande journée de mobilisation !

4 réflexions au sujet de « 23 juin 2012 : Rencontre nationale des collectifs d’audit citoyen »

  1. Ping : [ATTAC-FRANCE] Pas de menace, pas de chantage : laissez le peuple décider ! « Nantes secteur ouest

  2. Eh bien nous sommes 2 : bien d’accord Stéphane. A quand les vraies actions collectives ?.. Le seul hic est de mettre 5 millions de gens d’accord…..Bon je signale quand même que la « classe action » va peut être enfin se mettre en place ; je crois que c suite à l’accident du Concordia qu’un des membres de la nouvelle équipe – j’me demande si ce n’est pas le président lui même qui l’a évoqué – ça permet de faire un procès collectif – je crois plutôt que c pour le Médiator…qui justifie bien une action collective d’ampleur…..Bref dès que des milliers de gens se font arnaquer….qu’ils s’allient.
    Ben sinon pour chiche, on lance si tu veux un action en justice contre…….on a le choix : on commence par quoi ? On verra si les moutons vont nous suivre…plutôt que leur tl coca huile de palme qui tapissent leurs artère pour qu’ils ne profitent pas de leur retraite…..Qu’ils cotisent en attendant…

  3. Bonjour,
    Je ne comprends pas qu’avec toutes les lois qui existent déjà, il faille toujours faire des collectifs, des grèves et d’autres…Que chaque citoyen en âge civil porte plainte pour mise en danger d’autrui, non assistance en personne en danger, détournement de biens publics, escroquerie en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes….tout cela contre l’État !

    Toutes les chartes européennes des droits de l’homme et autres lois sont là pour cela. Toutes les décisions et lois qui sont prises depuis peu et bien avant sont anticonstitutionnelles ! Et ce ne sont pas des têtes pensantes qui manquent pour le démontrer !

    Ces politiques qui vivent avec chauffeur, dorment en 4 et 5 étoiles vous obligent à mendier, et tout ce que vous trouvez comme réponse, c’est de créer un collectif ! Pour brasser encore du vent et aboutir au vide.

    Que faudrait-il pour que cette population se réveille enfin et prenne le taureau par les cornes ?
    Il faut arrêter avec les manifestations, meeting et que sais-je encore, et passer aux actes : 5 millions de plaintes contre l’État et cette chose appelée union européenne, qui n’est que la machine à esclaves, serait déjà un début d’action réelle.

    Un député vote des lois qui n’ont aucune incidence sur lui, mais des conséquences dramatiques pour le reste du peuple : et cela est normal, le peuple lui fait même une hola. Je ne parle même pas du président. Il n’y a pas une anomalie quelque part ?

    Bon Dieu ! Des actes ! des actes !

    • Le vote aux élections, c’est pas mal non plus (mais apparemment, beaucoup n’ont pas fait le lien)