Modèle de lettre pour une interpellation des candidats aux législatives

Madame la Candidate, Monsieur le Candidat,

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique rassemble une trentaine d’organisations associatives, syndicales et politiques [1]. Son objectif est de sortir de la pensée unique de la rigueur budgétaire en France comme en Europe et d’ouvrir le débat sur les vraies alternatives à la crise de la dette.

Fort des 60000 signatures de son appel constitutif, et de plus d’une centaine de collectifs unitaires locaux, mène une vaste campagne d’éducation populaire sur le nouveau traité européen, le Pacte budgétaire. Nous pensons que ce traité, adopté dans le but de « rassurer les marchés financiers », représente un grand danger pour la France et pour l’Europe :

  • Il érige l’austérité budgétaire en véritable règle d’or ; à ce titre, ce pacte ne va pas sauver l’Europe mais l’enfoncer davantage dans la récession, le chômage, la crise écologique.
  • Il est une menace contre la démocratie : la réduction des déficits à marche forcée  sera assurée par des dispositifs coercitifs visant à imposer de force l’austérité et les « réformes structurelles » selon des mécanismes technocratiques sans aucune légitimité démocratique. L’extrême-droite en sortira partout renforcée.

François Hollande souhaite renégocier le Pacte budgétaire. Mais il ne prône pas de revenir sur ce mécanisme global d’austérité : seulement d’y ajouter des mesures – « eurobonds », « project bonds » –  dont l’impact, modeste et de long terme, ne suffirait aucunement à compenser l’effet dépressif immédiat des plans d’austérité.

La crise européenne est trop grave pour se contenter de demi-mesures : il faut rompre radicalement avec le dogme de l’austérité et la domination de la finance. Les peuples européens refusent ces mesures injustes et inefficaces : ils doivent être écoutés. Les politiques européennes doivent désormais privilégier non pas les exigences des marchés financiers, mais celles de la transition écologique et de la justice sociale.

C’est pourquoi nous vous interpellons en tant que candidat aux législatives. Futur(e) parlementaire, vous devrez vous prononcer sur la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’Union économique et monétaire. Allez-vous ratifier ce traité ?

Très attentifs à votre réponse, que nous ne manquerons pas de rendre publique, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de nos plus sincères salutations citoyennes.

[1] Membres du collectif : Act Up-Paris, Agir ensemble contre le chômage (AC!), AITEC, Amis de la Terre, Attac, CADTM, CEDETIM, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif Richesse, Confédération CGT, Convergence SP, Coopérative DHR, Economistes Atterrés, Emmaüs International, Fakir, Fédération Syndicale Unitaire, Finances CGT, Fondation Copernic, Indecosa-CGT, L’Appel des Appels, Ligue des Droits de l’Homme, Marches Européennes, Marche Mondiale des Femmes France, Mouvement Utopia, Réseau Education Populaire, Résistance Sociale, SNESUP, Sud BPCE, Union SNUI-SUD Trésor Solidaires, Union syndicale Solidaires.

 En soutien : Alliance Ecologiste Indépendante, Alternatifs, Association Nationale des Élus Communistes et Républicains, Démocratie & socialisme, Europe Ecologie Les Verts, FASE, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, M’PEP, NPA, Parti Communiste Français, PCOF, Parti de Gauche, Parti pour la décroissance

Les commentaires sont fermés.