Pour un audit des établissements hospitaliers

Audit citoyen de son hôpital public, Patrick Saurin

Auditer la dette de son hôpital public grâce à ses représentants salariés et au droit à l’information

Les établissements publics de santé sont dotés d’un cadre budgétaire basé sur la notion « d’état des prévisions de recettes et de dépenses (EPRD) ». L’état des prévisions de recettes et de dépenses est l’acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses annuelles des établissements publics de santé. Il détermine les recettes et les dépenses prévisionnelles, dans le respect du projet d’établissement, en fonction notamment du contrat d’objectifs et de moyens et des prévisions d’activités, et en cohérence avec les ressources fixées par les autorités compétentes. L’EPRD fait l’objet d’un vote unique global par le conseil d’administration. En principe son adoption intervient vers la mi-mars.

De son côté, le comité technique d’établissement est régulièrement tenu informé de la situation budgétaire et des effectifs prévisionnels et réels de l’établissement.

Les représentants du personnel présents dans le conseil d’administration et le comité technique d’établissement sont donc en droit de demander la communication des documents relatifs à la dette de leur établissement (l’état de la dette et les contrats de prêts) et de poser toutes les questions qu’ils jugent utiles.

(Lire la suite ici)

Une réflexion au sujet de « Pour un audit des établissements hospitaliers »

  1. Il faudrait aussi que le comité s’émeuve des « dépassements d’honoraires » qui sont appliqués quotidiennement (ex : extraction d’un lipome dans le dos à l »hopital d’Antony !!!!! 600 euros demandés à la patiente retraitée!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!