Appel des indignés grecs à se mobiliser contre le nouveau plan d’austérité

3 jours dans la rue ! Les masques sont finalement tombés. Le FMI, l’Union européenne, et notre « gouvernement » (non-élu, avec un ex-banquier pour premier ministre et des alliés politiques parmi les principaux dirigeants ces 40 dernières années, soit les premiers responsables de cette crise…) ont décidé hier de mettre en œuvre un plan d’austérité de trois ans, encore plus dur et destructeur, qui renverra la Grèce à sa propre situation au lendemain de la deuxième guerre mondiale…

Cet accord ramènera les salaires en moyenne à un niveau d’environ 350 euros, dans un pays où le coût de la vie ne cesse d’augmenter (et notamment le prix de la nourriture, de l’essence, des services). Les coupes dans les salaires durant les 2 dernières années ont diminué de plus de 50% le salaire moyen, et dans le même temps les banques grecques reçoivent des millions, et les grandes corporations payent de moins en moins de taxes.

La dette ne cesse d’augmenter alors que l’économie est paralysée. La politique de l’austérité a mené le pays dans l’impasse. Dans un pays de 10 millions d’habitants, 4000 personnes perdent leurs emplois par jour, le nombre de sans-abris dans les rues d’Athènes a augmenté rapidement les derniers 5-6 mois… Des sans-abri qui jusqu’à récemment avaient une maison et une vie normale…

Nous avons besoin de votre solidarité. Diffusez les informations, ne croyez pas les grands medias… Il y a un appel pour une grève générale de 48h et des manifestations pour les trois jours qui viennent. La Grèce est juste le laboratoire pour un modèle économique qui va se généraliser en Europe.

Il n’y a plus des « sauveurs »…
Prenons nos vies entre nos mains !
Agissons maintenant !

mindthecamp.gr

39 réflexions au sujet de « Appel des indignés grecs à se mobiliser contre le nouveau plan d’austérité »

  1. Je me sens Grecque !!!! J’ai honte de la façon dont sont traités par l’europe les Grecs du peuple, qui, comme nous, Français du peuple, n’y sont pour rien et sont impuissants devant les règles financières tordues qui nous poussent de plus en plus vers la pauvreté et la récession. Solidarité, solidarité… J’aimerais le dire face à face aux Grecs, nous sommes nombreux à vous comprendre, vous soutenir et vous aimer… Et ne soyons pas dupe, notre tour viendra demain.

  2. sur le site Acrobis d’Internet; j’ai publié un billet intitulé  » vas te faire voir chez les grecs » ,article de sympathie avec nos amis grecs victimes de la plus éhontée spéculation financière jamais vue …

  3. J’ai honte de ce que l’europe (elle ne mérite pas la majuscule) et mon pays (en première ligne) fait subir au peuple grec (berceau de notre civilisation). C’est l’oeuvre de barbares qui veulent détruire nos sociétés pour en faire un simple réservoir d’esclaves. Bientôt, n’en doutons pas, ce sera notre tour. Grecs! je pleure de rage en voyant ce que nous vous faisons subir.

  4. LAutrefois les Suédois portèrent l’étoile jaune, aujourd’hui, JE SUIS ISLANDAISE !

  5. Nous ne soutenons pas assez la Grèce, ça va bientôt être
    notre tour, n’oublions pas que les agences de notation ont
    baissés notre « AAA », courage aux peuples,c’est nous les
    plus forts, nous avons le nombre avec nous.

  6. Je suis solidaire du peuple grec et scandalisée par le manque de solidarité des pays européens.

  7. Mikis Théodorakis qui fut torturé sous les généraux factieux, accuse les banques de mener l’Europe vers le fascisme… Comme aux USA les 1% sont prêts à faire feu de tout bois, y compris à mener le mode à sa perte, pour préserver leurs privilèges… Ensemble nous devons prendre de nouvelles Bastilles et renvoyer les charognards dans les poubelles de l’Histoire…

    • le combat est celui pour la dignité. Elle sera de longue durée les réactionnaires à une gouvernance populaire font front
      No pasaran est une phrase du peuple qui a défendu la république espagnole. malheureusement il a été trahi.

  8. Comment faire plier les peuples d’Europe pour leur faire accepter de se soumettre à la politique des marchés financiers ? Faire un exemple et après imposer celui-ci dans les autres pays en commençant par ceux qu’ils appellent « les plus faibles ». Manque de pot ce « petit pays » la Grèce dit NON! dit RESISTONS et nous devons tous résister avec lui, pour nous, nos enfants et nos petits enfants, nous tous le droit à une vie de dignité, avec un travail qui nous permette de vivre

    • Comment faire: Résister, même par la désobeissance civile. Nous devons faire parler de cette résistance des populations pour cela faire des actions spectaculaires pour que les médias « gouvernementaux » en parlent, et que la vraie vérité se dise.

  9. Ping : Banque Publique » CADTM – La lettre d’information de l’audit citoyen

  10. L’état a démissionné et c’est l’anarchie mafieuse qui a pris le pouvoir. Le rôle de l’état se limite à cogner sur tout ce qui bouge pour protéger ses loubards en cols blancs. Il faut dissocier les finances réelles des finances olé-olé. Il faut nationaliser les banques réelles. Les économistes doivent dégager de la scène politique ! Depuis quand les comptables font la loi ???

  11. Je suis scandalisée par l’inertie des pays européens face à ce qui se passe en Grèce. Nous sommes aussi coupables que les mafieux politico-financiers par notre inaction. C’est une guerre ouverte des classes donc il faut riposter tous ensemble ! Dans les années 70 on réagissait pour moins que çà. Qu’est ce qu’on attend pour descendre dans la rue pour le peuple grec et pour les autres dont nous sommes. Notre passivité m’exaspère ! Leur épouvantail de dette ils doivent se le gober tous seuls. Si on ne fait rien aujourd’hui, demain il sera trop tard.

    • parfaitement d’accord avec vous Maria.
      Mais quoi faire ? Je me sens tellement démuni par rapport à tous ces monstres…

  12. Curieusement d’ailleurs on va distribuer des bons points aux travailleurs allemands, +6% d’augmentation de salaire… Ils ont tellement la trouille d’un printemps européen qu’ils ressortent les bonnes vieilles ficelles : diviser pour régner, même au niveau des peuples, l’internationale du fric se serre les coudes !

  13. Tous ensemble et solidaires avec le peuple grec .Demain avec la droite dure ou une gauche molle,nous serons tondus comme des moutons ..Malgré les luttes pour les revendications,les pouvoirs en place en Europe restent sourds à la colère qui gronde il n’ya qu’une solution:la révolution .Le sang et et les larmes doit changer de camp:frapper,frapper vite et très fort:les forces du capital et leurs amis au pouvoir en Europe .Avec le Front de gauche,exigeons  » qu’ils s’en aillent tous « 

  14. combien étions nous? combien sommes nous?à ne pas bouger par peur de perdre le peu qui nous reste; cette peur que nos gouvernants prédateurs utilisent chaque jour pour nous maintenir à genoux.
    parfois et de plus en plus souvent un clair sourire me vient aux lèvres:
    combien n’ont plus rien à perdre?,combien dans les heures les jours et les mois qui viennent?
    combien qui n’ont plus de raison de rester immobiles,plus de raison d’avoir peur?
    nous sommes des milliers, des millions dont la colère gronde!!!!
    et si la peur changeait de camp !!!et si ces millions d’hommes à genoux avaient juste envie de se relever face à la poignée de nantis qui organisent le monde dans leurs propres intérêts.
    je connais le terme génocide,mais je ne connais pas le terme pour la destruction en masse des vies de millions de citoyens ;
    si les gouvernants reconnaissent la dette qu’ils la paient !,elle n’est pas celle du peuple qui n’a aucune raison de la reconnaître comme sienne et encore moins de la payer.
    ce peuple est en colère et infiniement nombreux
    alors qui doit avoir peur et de quoi?

  15. La civilisation (mot très à la mode mais en l’occurrence bien à sa place) grecque, la culture grecque, et surtout la population grecque, ces gens qui prétendaient vivre heureux, sont en passe d’être saccagées par un système qui ne (re)connait que la force brutale.
    Il me semble que la paralysie informatique serait la plus efficace car c’est un domaine que les membres de ce système, inconsciemment, doivent « respecter », alors que la révolte des gens devant des policiers a toutes les chances malheureusement de les faire ricaner, voire de les exciter.
    ceci étant dit, je n’y connais absolument rien et ne suis pas spécialiste.
    Il me semble que pour le coup, les Anonymous auraient là un combat à la mesure de leur talent.

  16. Je pense aussi que la façon dont se déroulent les évènements en Grèce donne la note à ce qu’il se passera dans les autres pays d’Europe si les citoyens de tous les pays ne résistent pas avec acharnement et ne se soutiennent pas les uns les autres. Manifestons notre solidarité !

  17. Si nous pouvions être des millions à descendre dans la rue avec vous!!Les peuples doivent être solidaires contre l’esclavage qu’essaie d’instituer le capital avec la mondialisation. Courage!

  18. Les politiques ultra-libérales veulent la peau de la Grèce.
    A l’heure où la « Dame de Fer » refait son apparition sur les écrans, on mesure les dégâts dont sont victimes les peuples dont les dirigeants ont depuis les années 70 été les valets du capital et des actionnaires.
    Aujourd’hui, la Grèce est vendue « à la découpe » avec pas moins de 5 plans de rigueur. En France nous en sommes au troisième. Et ce n’est pas fini ! Car ce n’est pas la social-démocratie ou de la Droite « républicaine » qui nous sortirons de l’impasse dans laquelle nous ont plongé banquiers et spéculateurs.
    Faire naître un grand mouvement des salariés européens qui renverse l’oligarchie en place au Conseil européen en imposant une Europe sociale est le devoir de tout citoyen qu’il soit grec ou français. Prenons notre destinée en main et courage pour ceux qui luttent dans ce pays berceau de la démocratie.
    Vive la lutte de tous les peuples asservis !

  19. Les mesures qui sont imposées à la Grèce ne reposent sur aucune légitimité démocratique. Le peuple grec mérite autre chose que de se voir écraser par ceux-là mêmes qui ont provoqué cette situation. Le peuple grec réclame des élections anticipées, qu’on le leur accorde ! De notre côté, nous devons exprimer le plus fort possible notre soutien au peuple grec et notre refus de solutions faites par les riches pour les riches, partout dans le monde.

  20. Ah! les braves gens… Mais il faudrait des propositions plus pratiques car c’est la guerre de classes à l’échelle européenne et eux utilisent tous les moyens. Comment les frapper efficacement à leur point sensible: le profit? Boycotts? grève des impots? harcèlement informatique?
    A vous de proposer, indignés furieux et géniaux!

    • comment les frapper ? en arrêtant de leur donner notre argent. Si plusieurs milliers de personnes retiraient leur argent des banques, apparaîtrait au grand jour que les réserves ne correspondent pas aux lignes comptables… que c’est du vent, du bluff.
      Si simplement tous les indignés arrêtaient de demander des crédits
      Si nous faisions un boycott massif de la consommation
      Nous leur donnons les armes pour nous asservir…

  21. Très interpellée par ce qui se passe en Grèce. La communauté européenne a confisqué toute ce qu’il peut y avoir de liberté et de démocratie dans ce pays. C’est une vraie dictature financière qu’il y a là-bas. J’ai bien peur que celle ci se transforme en guerre civile puis en dictature tout court. Je suis très solidaire des grecs.

  22. La Grèce est actuellement le laboratoire des capitalistes. S’ils réussissent à faire main basse sur les richesses de ce pays, d’autres, dans la foulée, subiront les mêmes mesures d’austérité… et on peut compter sur Sarkozy et ses copains nantis pour prêter main forte à ses charognards !!!

  23. Je suis solidaire du peuple grec et scandalisée par le manque de solidarité des pays européens.

  24. Tous les syndicats des divers pays d’Europe sont en défaut : Ils regretteront un jour prochain de ne pas avoir invité leurs adhérents à manifester pour le peuple grec.
    J’ai honte !

  25. arrêtons de marcher sur la tête! Pour qui nous prennent-ils tous ces financiers et autres libéraux, eux, qui ont fait sauté tous les verrous de la réglementation au nom de l’auto-régularisation des marchés et qui au moindre remous dans leur « sainte bourse » crient au secours et au renflouement auprès des états?

  26. C’est honteux de voir qu’une fois de plus, c’est la population qui doit faire des efforts. On en a pas suffisamment fait depuis 2008, les riches sont devenus encore plus riche et les pauvres encore plus pauvre. Ce sont bien les choix de nos cheres representants politiques qui nous ont mis dans cette situation et bizaremment, il n’y a jamais de programme d’austérité pour eux, pas de baisse de salaires, toujours le droit de cumuler les mandats, toujours autant de privilèges, etc…). Il faut que cela cesse… et par n’importe quel moyen!!!

    • Je suis tout à fait d’accord sur le constat et pour que ça cesse. Mais que veut dire : par n’importe quel moyen ?

  27. Les responsables politico/financiers de système en place nous ont menés jusque-là sans avoir rien vu venir, ils ne nous sortiront pas d’affaire et on voit que leur seule solution consiste à « privatiser les bénéfices et nationaliser les pertes », ce qui est à l’œuvre en Grèce. Le temps est passé de s’indigner il faut se révolter et faire table rase ! Allez les grecs, cassez tout !!!

  28. courage les Grecs, vous êtes exmplaires pour les peuples eueropées qui vont bientôt passer à la moulinette comme vous.

  29. Il faut manifester notre solidarité avec les grecs. Nous sommes parmis les prochains sur la liste des racketteurs.