Le second hold-up des marchés financiers

Le « plan de sauvetage » de la Grèce fait penser à cette bouée jetée à un homme à la mer, qui l’assomme et finalement le conduit à la noyade. Et pourtant la bouée ne sera pas perdue pour tout le monde. En tout cas, pas pour les marchés financiers, qui commencent à s’habituer à (sur)vivre sur le dos des salariés de tous les pays. Car ce « sauvetage » est avant tout celui des spéculateurs, le couronnement d’un second hold-up de prestige, après la crise des subprimes. Les DDB enquêtent sur le mode opératoire des braqueurs de la grande finance.

(lire la suite de l'article sur le site des Dessous de Bruxelles)

zp8497586rq

Une réflexion au sujet de « Le second hold-up des marchés financiers »

  1. Je suis bien persuadée, bien que n’étant pas économiste chevronnée, que les défenseurs politiques des marchés financiers nous « balladent » avec la dette. En ce qui concerne la Grèce, il n’en reste pas moins, qu’elle a falsifié des déclarations et que ses citoyens n’ont encore pas intégré le fait de ne pas payer d’impôts est caractéristiques des pays sous-développés socialement et politiquement.
    Quelle est la réponse d’EELV ?

    Cordialement