La remise des dettes en Grèce au temps de Solon

La littérature grecque ancienne a gardé le souvenir de questions qui font parfois écho avec notre actualité. Les textes cités dans cet article montrent comment, au début du VI° siècle, Solon s’est attaché à résoudre la question des dettes qui paralysaient l’économie et la société athéniennes.

De même que, à l’époque, les emprunteurs devenaient les esclaves de leurs prêteurs, la Grèce actuelle semble désormais être devenue esclave de ses créanciers. Pourtant aujourd’hui, on n’envisage qu’avec beaucoup de réticence une solution analogue à celle de Solon : la levée même partielle du fardeau financier.

Pages choisies dans la Constitution d’Athènes d’Aristote (C.A.) et dans la Vie de Solon de Plutarque (V.S.)

Lire la suite sur le site Libres Feuillets

zp8497586rq
zp8497586rq

6 idées reçues sur la dette publique

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique cherche à explorer, développer et expliquer les enjeux révélés par la crise actuelle. Avec une certitude : il existe des solutions progressistes à la crise de la dette, il faut lutter contre la résignation, les imposer dans le débat public (disponible en 4 pages A4 PDF). Lire la suite

La petite dette qui monte qui monte…

Un film réalisé par Nathalie Loubeyre, co-écrit avec Vincent Glenn (Durée envisagée 90 minutes) Avec, entre autres, les contributions de :  Geneviève Azam, François Chesnais, Thomas Coutrot, Raquel Freire, Jean Gadrey, Jacques Généreux, Susan Georges, Gaël Giraud, Pierre Khalfa, Kristina Kitidi, Yann Moulier-Boutang, René Passet, Dominique Plihon, Henri Sterdyniak, Eric Toussaint, Patrick Viveret…   Lire la suite

La dette de la France, un secret bancaire? (Bastamag)

Qui détient la dette de la France ? Cette question, chaque contribuable français est en droit de se la poser. Ses impôts ne servent-ils pas à payer en partie les intérêts de la dette ? Or, si l’on dispose des quelques informations générales, savoir en détail qui détient les créances françaises et pour quel montant relève du secret extrêmement bien gardé. L’opacité est totale et couverte par la loi. Enquête. (lire la suite sur le site de Basta!)