Pour sortir du piège de la dette publique (4P Attac/Copernic)

La comparaison du budget de l’État avec celui des ménages est un exemple parmi d’autres de ces grossières manipulations qui ponctuent le discours « officiel » sur la dette.

De sommets européens « exceptionnels » en plans d’austérité « urgents », la dette publique est devenue cet épouvantail, destiné à effrayer l’opinion publique et promouvoir des politiques régressives, en court-circuitant le débat démocratique. Les dépenses publiques, la protection sociale, les services publics, font ainsi l’objet d’attaques incessantes, alors que le problème est ailleurs.

Disponible en PDF ici, ou en ligne sur le site d'Attac.

zp8497586rq

Documents d'information

Documents d

9;analyse et d'explication de la dette publique réalisés par les collectifs locaux.

  • Un document “4 pages” réalisé par le Collectif des Bouches-du-Rhône (février 2012) : “Pour sortir du piège de la dette, lançons un pavé dans la mare aux requins!”
zp8497586rq

4P FASE : ne pas subir leurs dettes

A titre indicatif, le 4P de la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique “ne pas subir leurs dettes”.

FASE-Dette-Janvier-2012

zp8497586rq

Solidaires : Austérité, dette, ce n’est pas à nous de payer !

Certes la dette existe, mais il suffit d’en connaître les raisons pour la faire disparaître… en faisant payer ceux qui en sont la cause. Cette dette est essentiellement due à la politique fiscale menée depuis un quart de siècle et s’est accrue par la crise.

Lire la suite du 4 pages de Solidaires sur la dette : http://solidaires.org/article37602.html

Attac : L'Union européenne à genoux devant les marchés

Alors que la crise s'amplifie en Europe, l'Union européenne et les gouvernements des États membres restent sourds aux mobilisations. L'entreprise de démolition des retraites, de la protection sociale, des services et de l'emploi publics s'accélère au rythme des mesures d'austérité destinées à « réduire les déficits ». Celles-ci ne remettent pourtant que rarement en cause les cadeaux fiscaux accordés aux plus favorisés depuis des dizaines d'années, ou encore les intérêts grassement payés aux marchés financiers au titre du service de la dette… voire la dette elle-même, pourtant illégitime et qui devrait être restructurée (en d'autres termes, au moins partiellement annulée).

(télécharger le 4P en version PDF)

zp8497586rq